Mas 49 - 7.5x54 Mas

Très beau et rare MAS 49

Etat neuf, trois exemplaires disponibles

Marque : Mas

Modèle : 49 - semi automatique

Calibre : 7.5x54 Mas

Pays d'origine : France

Canon : 52.5cm

Taille : standard

Couleur : /

Etat général : très propre, bronzage à 100% 

Catégorie B2a (transformation sur demande en cat. C )

Quantité

  • Paiement 100% sécurisé Paiement 100% sécurisé
  • Confidentialité totale Confidentialité totale
  • Livraison à domicile Livraison à domicile
  • Frais de port offerts à partir de 600€ Frais de port offerts à partir de 600€
  • Munition : 7,5 mm 1929C
  • Fonctionnement : semi automatique par emprunt de gaz
  • Longueur totale : 1 100 mm
  • Longueur du canon : 580 mm
  • Masse à vide : 4,7 kg
  • Capacité du chargeur : 10 cartouches
  • Cadence de tir : 24 coups par minute
  • Portée pratique : 200 mètres
  • Portée pratique maximum : 600 mètres
 

Photo non contractuelle

Livrée sans avec la lunette.

À la fin de la Seconde Guerre mondiale, les armes semi-automatiques (tels les Garand ou les SKS) étaient en passe de supplanter les fusils d'infanterie de première génération à verrou. Soucieux de ne pas laisser la France se faire dépasser dans ce domaine, le ministère des Armées chargea dès 1944 la Manufacture d'armes de Saint-Étienne de concevoir une arme utilisant ce type de fonctionnement. Pour réaliser cet objectif, elle reprit largement le design du fusil MAS 38-40 qui était déjà prêt au début de la Seconde Guerre mondiale  : 50 MAS 40 de présérie, à magasin de 5 cartouches, avaient été livrés pour évaluation pendant l'hiver 1940. Mais l'Occupation, à partir de juillet 1940, avait interrompu ce développement.

Après la Libération, un prototype nouveau de fusil semi-automatique fut élaboré à Saint Étienne, mais toujours à partir de l'architecture du MAS 38-40. L'amélioration essentielle par rapport au MAS 40 était un chargeur amovible contenant 10 cartouches. Les premiers MAS 44 furent livrés en 1945. 6 200 MAS44 puis 44A furent distribués aux commandos de marine combattant alors le Viêt-Minh en Indochine.

En 1949, la version définitive du nouveau fusil de la MAS entra officiellement en service sous la dénomination de « Fusil Semi-Automatique MAS 1949 », ou FSA MAS 49. Il remplaça progressivement les MAS 36, bien qu'un nombre important de ces derniers soient restés en service, notamment après leur modernisation en 1951 (qui donna le MAS 36/51). Son baptême du feu eut lieu durant la guerre d'Indochine, à l'occasion de laquelle il acquit une bonne réputation parmi les troupes qui l'utilisèrent. Après la défaite française de 1954 en Indochine, un certain nombre de fusils de prise équipèrent le Cambodge et le Viêt Nam. Une commande spéciale de 6 000 exemplaires fut exportée en Syrie au début des années 1950. Le FSA Mle 49 s'illustra donc dans deux conflits majeurs : la guerre du Viêt Nam et la guerre du Liban.

Malgré sa qualité, le MAS 1949 restait une arme relativement longue et la MAS fut chargée quelques années plus tard de créer une version plus légère et moins encombrante. Ce fut fait en 1956, avec l'entrée en service du MAS 49/56, sorte de variante « carabine » du FSA 49. Cette nouvelle arme équipait une partie des soldats participant à la guerre d'Algérie et une fois de plus ces derniers en furent très satisfaits.

MAS

Fiche technique

Catégorie
B - SOUMIS A PRESENTATION DE L'AUTORISATION PREFECTORALE
Calibre
7,5x54